Sous l'oeil du Pouvoir les fils de l'intrigue se rassemblent

Page 29

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

3 commentaires

Nada a dit :

Oups, ici aussi ça va vite !!!!j'ai rattrapé mon retard!!!j'aime beaucoup ces dialogues avec le décalage de l'image^^

11 déc. 2009

Un visiteur (Wolverine52) a dit :

Le texte et l'image donnent l'impression de ne pas aller ensemble car il manque un peu d'interaction avec l'oiseau au niveau du texte (elle se fait pincer et ne lache pas un “Aïe sale piaf”). Dommage l'ensemble perd en cohérence.

17 déc. 2009

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Certaine aime le décalage et une (un ?) autre non. J'ai fabriqué ce décalage volontairement et j'en assume le résultat. C'est plus une scène dansée (danse avec l'oiseau) qu'une séquence mimétique d'une réalité quelconque. Je n'ai pas souhaité produire un effet de réalisme. Le vieux, immobile, parle longuement. Ses révélations sont importantes pour le récit. Mais Lola danse avec un oiseau au lieu de n'être qu'une oreille suspendue à ces révélations. Que l'héroïne, au moment même où le vieux retrouve la mémoire (évènement qu'elle attend depuis longtemps) s'amuse comme une gamine avec un oiseau, c'est aussi une manière d'exprimer sa joie, son euphorie. Elle se détend, elle a envie de bouger. L'une de ses attentes est satisfaite, alors, elle danse, s'amuse avec un partenaire qui aurait pu être humain s'il s'était trouvé là un passant inconnu …

17 déc. 2009