Spectra

Page 59

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

8 commentaires

Kervel a dit :

La C3 mériterait d'être travaillé autrement, on a l'impression qu'elle descend l'échelle la tête la première ^^'.

5 mars 2010

Nada a dit :

:)) exact la réflexion de Kervel, on a l'impression, que le bas est le haut et inversement ,( en réalité elle se prend pour Spiderman!!!!;))

5 mars 2010

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

En C2 on voit la terrasse où elle se tient un instant auparavant et l'amorce de l'échelle qu'elle va descendre. En C3, je me penche sur le bord de cette même terrasse et je la regarde descendre.

Mais quelque chose me retient dans son si beau visage qu'elle penche, on ne sait pourquoi (une question d'équilibre peut être ?). Il me semble que son regard un peu vague s'est absenté de l'action. Qu'est ce qui peut bien traverser son esprit à ce moment là ? Est-elle soudain lasse de tout ça, cette fusillade avec les robots, la fin des munitions qui pourrait bien signifier la fin tout court des haricots ? Elle, la femme active par excellence, pourrait-elle être envahie par le doute ou pire recouverte par une vague d'indifférence : tout lâcher, se laisser aller, ne plus répondre de rien, ne plus lutter, même pas se rendre, attendre sur le bord d'un toit en rêvant …

Rêver, oui, mais à quoi ? Spiderman ? Y a t il des comics dans ce futur ? Et le souvenir de l'homme araignée a t il traversé le feu nucléaire ? Le régime théocratique tolère t il les comics ? Oui, pourquoi pas ? Elle pourrait à ce moment là avoir en tête l'image de Spiderman. Elle n'est pas très cultivée, Lyr, elle pourrait s'être nourrie de bandes dessinées et, parmi les bandes dessinées avoir avalé force comics entre deux entraînements physiques intensifs. Alors, elle se dit : ce serait bien pratique de courir sur les murs et les plafonds, sans oublier les puissants fils arachnéens que je lancerais par dessus les toits pour fuir cette situation inextricable …

Oui, Nada, tu as vu juste : elle rêve à Spiderman.

Et alors, il se produit dans son attitude corporelle une métamorphose mystérieuse. Ayant dans son esprit la silhouette costumée d’un homme qui descend un mur la tête la première, elle en prend subtilement la pose et inverse la charge de la pesanteur : le haut devient bas et le bas, haut. Son corps ne pèse plus sur ses pieds mais tout le poids se rassemble sur ses épaules. Son regard également change de sens : de rêveur, il devient routinier. Lyr regarde le sol qu’elle va assurément rejoindre tête la première comme elle en a l’habitude depuis longtemps.

Grace à Lyr qui rêve à Spiderman, la case C3 devient indécidable comme certains dessins de Escher où quelquefois on a l’impression que le personnage monte et d’autres fois que le personnage descend !

Puissance des rêves quand ils s’emparent d’un personnage de BD ! CQFD

5 mars 2010

Un visiteur a dit :

T'es complètement ravagé.

6 mars 2010

Kervel a dit :

T'es complètement ravagé.

6 mars 2010

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Quoi pas le droit d'avoir un peu d'humour … ben mince alors ! Reprend toi Kerv', reprend toi ;)

6 mars 2010

Kervel a dit :

Je disais ça sur un ton humoristique ^^.

6 mars 2010

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Bon d'accord, c'est moi qu'avait pas trop compris ;) Faut dire que tu as de ces formules lapidaires ! Je pige pas encore trop bien le Kervel dans le texte ! Cela viendra …

6 mars 2010