Descente

Page 74

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

2 commentaires

Nada a dit :

Eliett fatigue!!! c'est sur avec ces hauts talons l'équipée s'avère difficile mais que devrait dire Lola!!!!!! en tout cas Lola est le guide parfait…..un puits de savoir, qui s'exprime avec poésie!!!!!

27 avril 2010

Jean_Baptiste_Crocodile a dit :

Mais tu sais, Lola, sous ses dehors sérieux, elle est capable de déconner sec ! La dernière fois que j’ai bu 2, 3 bières avec elle, à la fin, elle montait sur la table pour déclamer un poème, et certes, pas d’une manière cérémonieuse, c’était pas la Comédie Française …

Bon, c’est vrai, côté poésie, elle est tombée dedans très tôt : Nerval, Baudelaire, Verlaine, Rimbaud, Apollinaire, d’autres, jusqu’à ce vieux réac de Francis Ponge ! Oui, oui, elle aime bien les sujets banals traités avec la « probité lexicale » la plus grande comme elle dit …

Sinon, la dernière fois que je l’ai vue, elle ne portait pas ce haut échancré auquel elle semble condamnée depuis le début de cette BD. C’est bête quand même ! Elle qui préfère les cols roulés et les écharpes ! Quant à ses pieds, je suis le premier surpris. Il aura fallu ce pont malcommode pour qu’elle découvre le plaisir de marcher pieds nus ! Peut être qu’elle réalise un vieux rêve ? Je crois quand même que les talons, c’est pas son truc …

Elliett, c’est une littéraire aussi, mais c’est pas pareil. Elle est pas lyrique ou élégiaque comme Lola, elle est à la fois plus imaginative et plus intellectuelle, elle préfère Lautréamont, Dada, les surréalistes et la pataphysique du Docteur Faustroll ! Mais elle, jamais (sauf … mais chut ! c’est pour plus tard dans le récit …) elle ne quittera ses bottines, ah ça non ! Bottines et Blue Jeans, c’est son style !

Deux « littéraires » dans une aventure improbable ? Est-ce trop ?

Comme disait Lola ou Elliett (je ne sais plus : quand elles sont là toutes les deux à disputer d’un point de littérature, ma tête est un peu embrouillée …) : « de chacun selon ses capacités narratives, à chacun selon ses besoins d’aventure » !

Enfin, chère Nada, je soulève mon chapeau de fiction et m’incline bien bas pour vous souhaiter le bonsoir et vous remercier de la chaleureuse attention avec laquelle vous suivez ce modeste récit ;)

28 avril 2010